MICHAEL NANA

Je m’appelle Michael Stéphane Nana. Je suis danseur contemporain depuis près de dix ans, j’ai une carrière internationale depuis cinq ans. Les spectacles  « Kaawral » et « Du Désir d’horizon »  (cf. CV) m’ont permis de décoller. Avant d’être danseur, je suis passé par le théâtre et, jusqu’à dix sept ans, j’ai été footballeur au sein de l’équipe pro junior du Burkina Faso.

 

LA Voie

Durant le confinement (mars/ mai 2020), j’ai traversé des périodes sombres, surtout liées à mon avenir de danseur. L’avenir semblait plein de promesses, et tout à coup, une maladie que je n’ai vue et entendue qu’au travers des médias et des mesures du gouvernement est venues tout détruire. Mon premier solo s’appelait lueur d’espoir, et ce titre c’est moi tout entier. Quoiqu’il arrive, la lueur d’espoir brûle en moi. En tant que musulman, elle est liée à Dieu. Par la danse, j’aime raconter et exprimer cette lueur et que chacun, quel que soit la religion ou le pays, s’approprie cette énergie bienfaitrice. En racontant grâce à la danse mon ici et maintenant, forcément lié à ce qu’il y avait juste avant (des victoires) et ce qu’il y aura juste après (des annulations, l’inconnu),  je voudrais rendre gloire à ce qui me fait tenir : la danse et ma foi.

« LA VOIE » est un récit filmé de ma trajectoire entre le mois de septembre 2019 et le mois de mai 2020 au travers une série de vidéos de 10 minutes. Ces vidéos seront tournées au CDC de Ouagadougou. Chaque vidéo travaillera un thème. Il y aura

 

  1. Le rêve américain
  2. Transport
  3. Le monstre de la maladie
  4. Les fausses paroles, les cauchemars
  5. La voie ( Ramadan)

Les vidéos seront montées et sonorisées par Laure Bréaud et Alexandra Vydrinia.

 

vidéos

teaser du projet de spectacle nigraphone (2019)

 

recherches 2020 ( extraits de ma résidence au camps de Macao)