contes créoles

Une amie m’a conseillée, un jour que j’étais au bout du rouleau, de partir aux Antilles, où elle avait de la famille. J’y suis allée, et j’ai logé chez sa cousine, cavalière d’entraînement à l’hippodrome départemental de Carrère et son compagnon palefrenier, près de Fort-de-France, capitale de Martinique. 
J’ai vécu une suite d’expériences inouïes, où les résonnances directes entre les récits et les poèmes qu je lisais alors (Salvat Etchart et Aimé Césaire) et ce que je vivais corps et âme, et parfois, caméra à la main, se superposaient.
De ces expériences, il y a eu des vidéos, un cahier de dessin, des bouts de textes, des affiches peintes et des gravures.

plus sur le site dédié des contes créoles :

https://cargocollective.com/contescreoles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s